Tuerie au Nouveau-Brunswick: l’accusé dit qu’il croyait que l’actualité était «arrangée»

FREDERICTON — Témoignant mardi pour sa défense, l’homme jugé pour la tuerie de 2018 au Nouveau-Brunswick a soutenu qu’à l’époque, il croyait que les grands événements dans l’actualité étaient faux et mis en scène.

Matthew Raymond, âgé de 50 ans, est accusé de quatre chefs de meurtre au premier degré, pour la mort de Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright, ainsi que des policiers municipaux Robb Costello et Sara Burns, le 10 août 2018 à Fredericton.

La défense et la Couronne conviennent que l’accusé a tué les victimes et qu’il souffrait d’une maladie mentale. Les avocats de Raymond tentent de prouver qu’il devrait être déclaré non criminellement responsable parce que le trouble mental l’a rendu incapable d’apprécier la nature de ses actes.