Un boulanger vend des sandwichs aux excréments et accuse ses salariés de ne pas se laver les mains

Les enquêteurs vont demander des comptes à l’un des boulangers, qui a vendu plusieurs sandwichs contaminés, dont un flan. « Chez vous, on a acheté un flan et un sandwich porc/crudités, qui présentent des traces fécales », explique l’un des enquêteurs au professionnel de la restauration. Plus précisément, le laboratoire a détecté des Escherichia coli, une bactérie naturellement présente dans la flore intestinale. Problème : ces bactéries sont 100 fois supérieures à la norme autorisée. « Ça devrait être 10 et c’est 300 », précise l’enquêteur.

Le boulanger le reconnaît : « Le sandwicheur se lave mal les mains et touche une serpillère. Je ne peux pas être derrière tout le monde », se défend-il. Le professionnel se plaint ensuite de ses salariés : « On a beau leur dire 50 fois par jour… », déplore-t-il. Le « gars qui fait les sandwichs » n’est pas le seul à mal se laver les mains, puisque « la pâtissière qui fait les flans » fait de même, précise leur patron. « Franchement, je ne suis pas étonné », conclut le boulanger, qui rejette donc la faute sur ses employés.

Lire la suite sur @ Lescrieursduweb