Un débat s’engage autour de la sculpture d’une féministe nue

Un monument dédié à la féministe britannique Mary Wollstonecraft a été dévoilé mardi à Londres, suscitant éloges mais aussi critiques, certains regrettant le choix de la représenter nue.

Son livre paru en 1792, “A Vindication of the Rights of Woman” (“Une justification des droits de la femme”), plaidait pour que les femmes aient les mêmes droits que les hommes.

Après la mort de Mary Wollstonecraft à 38 ans en 1797, sa renommée de femme de lettres a pâti des révélations sur sa vie personnelle tumultueuse, mais son rôle majeur est aujourd’hui reconnu. 

La sculpture argentée lui rendant hommage se compose d’une forme abstraite surmontée d’une petite figure féminine nue. Créée par l’artiste britannique Maggi Hambling, elle a été installée dans un square du nord de Londres après une campagne menée par des admirateurs.