Un mariage sans sexe peut-il survivre ?

L’heure est aux romances passionnées, couples amoureux et sexuellement très actifs…  Cette image peut déstabiliser lorsqu’une baisse de régime se fait sentir au sein de son propre couple. Mais l’amour, ce concept très personnel, est avant tout une question d’équilibre. Volontaire ou subie ? Lumière sur cette abstinence, difficile à aborder dans une relation… voir même tabou.

Que considère-t-on exactement, comme étant un mariage sans sexe ? Il s’agirait de l’absence totale, ou partielle de relations sexuelles au sein d’un couple. Oui mais, quelle est la « limite » ? Le Dr. Rachel Becker-Warner, sexologue, affirme au magazine de santé Healthline, qu’il s’agit d’une estimation très subjective. Tout dépend si le sujet ressent le besoin de « plus », ou se conforme parfaitement avec son « quota ». La barre des 10 rapports sexuels annuels est estimé comme étant le point de repère. Mais il est important de garder à l’esprit que comme la durée moyenne d’une relation sexuelle, ce chiffre n’est pas une norme car chaque couple est différent.

Lire la suite sur @ Incroyable