Un papa partage ses conversations avec ses quatre filles et c’est très drôle

La situation est paradoxale, James en est conscient : « Twitter fait de moi un meilleur père parce que je passe plus de temps avec mes enfants. La plateforme fait aussi de moi un père bien pire parce que je ne le fais que pour obtenir plus de contenu ».

Lire la suite sur @ Lescrieursduweb