Un préservatif sur deux n’est pas conforme en France, alerte la répression des fraudes

Une enquête menée en 2019 par la DGCCF met en lumière de nombreux manquements aux réglementations concernant les préservatifs commercialisés en France.

L’enquête, menée en 2019 auprès de 34 sociétés, parmi lesquelles des fabricants, distributeurs, importateurs et autres professionnels du secteur, explique que ce taux de non-conformité de 50% est principalement dû au “non-respect des exigences en matière d’information des consommateurs, notamment sur l’étiquetage et la notice d’instruction des produits”.

Ainsi, sur la moitié des 14 références prélevées et contrôlées par la DGCCRF en 2019, la grande majorité ne respectaient pas “les exigences en matière d’information des consommateurs du fait d’un étiquetage incomplet ou d’une notice lacunaire”. Des manquements qui ont donné lieu à trois avertissements et une injonction.

Lire la suite sur @ Gentside