Une collégienne française a admis avoir inventé une histoire ayant conduit à la décapitation de son professeur

Une collégienne française a admis avoir inventé des accusations contre son professeur qui ont finalement conduit à son meurtre. Samuel Paty, professeur d’histoire et de géographie, a été décapité l’année dernière après avoir montré des images du prophète Mahomet à sa classe lors d’un cours sur la liberté d’expression en octobre dernier.

L’élève de 13 ans avait affirmé à son père que Paty avait demandé à des élèves musulmans de quitter la classe avant de leur montrer une « photographie du prophète [Mahomet] nu » à l’école de Conflans-Sainte-Honorine, dans l’ouest de Paris. Le père de l’élève a porté plainte et a déclenché une campagne de haine contre Paty, en mettant en ligne une vidéo dans laquelle il détaillait les allégations.