Une mauvaise mémoire pourrait vous aider à prendre de meilleures décisions

Les chercheurs Blake Richards et Paul Frankland, du département des sciences biologiques de l’université de Toronto, affirment qu’une mémoire forte – souvent saluée comme un signe d’intelligence – est en fait un atout gravement surestimé.

Ils proposent que c’est l’interaction entre la mémoire et l’oubli qui conduit à une prise de décision intelligente dans des « environnements dynamiques et bruyants ».

M. Richards a déclaré à Unilad qu’au lieu de simplement stocker des informations : « Le véritable objectif de la mémoire est d’optimiser la prise de décision.

« Il est important que le cerveau oublie les détails non pertinents et se concentre plutôt sur les choses qui vont aider à prendre des décisions dans le monde réel.