Une nouvelle entente dans le secteur public aiderait à affronter la COVID, selon un sondage

MONTRÉAL — Les trois quarts des Québécois pensent que conclure une entente sur le renouvellement des conventions collectives dans le secteur public pourrait aider à affronter la pandémie de coronavirus, dans les prochains mois.

Cette donnée ressort d’un sondage Crop, réalisé sur le web du 15 au 20 octobre, et commandé par la FTQ, auprès de 1500 Québécois adultes.

Ce sont ainsi 75 % des personnes interrogées qui ont répondu «oui certainement» ou «oui probablement» à l’énoncé voulant qu’une entente pour renouveler les conventions collectives des employés de l’État «pourrait aider à faire face à la COVID-19 dans les prochains mois».

En entrevue avec La Presse Canadienne, le président de la FTQ, Daniel Boyer, a indiqué que sa centrale voulait justement négocier rondement et régler avec Québec, au début de l’année, pour pouvoir passer à autre chose. C’est d’ailleurs Québec qui avait proposé une négociation accélérée aux organisations syndicales.