Une prime bébé de 250 euros par mois pour encourager les parents à faire des enfants

Gilles Pison, chercheur associé à l’Institut national d’études démographiques (Ined), explique que cette situation n’est pas nouvelle suite à une crise. L’expert explique que depuis des décennies, les chocs économiques dans les pays développés impactent fortement les naissances. Seulement, le spécialiste explique que si les couples peuvent reporter leur volonté d’enfant, cela n’a un effet sur les naissances pendant deux ans seulement car elles augmentent souvent après cette baisse significative…

Lire la suite sur @ Arts-culture