Victime de violence, elle raconte son calvaire

Survenue en 2012, l’affaire Jacqueline Sauvage avait défrayé la chronique et soulevé un large soutien des associations féministes. Et pour cause, la femme native du Loiret avait abattu son époux de trois balles de fusil et a été condamnée à 10 ans ferme d’emprisonnement. A la suite de son plaidoyer, la défense avait affirmé que Jacqueline subissait des violences physiques continues pendant près de 47 ans et était l’objet de menaces perpétuelles. Quatre ans plus tard, le président François Hollande la gracie et soulève ainsi le débat français sur la légitime défense. Cette histoire est similaire mais la femme violée n’aura pas droit à ce traitement de faveur puisqu’elle aura une peine d’emprisonnement à perpétuité.

Lire la suite sur @ Incroyable