Violence envers les femmes: Québec accusé de manquer de leadership

QUÉBEC – Le gouvernement Legault s’est fait accuser lundi, en cette journée internationale des femmes, de manquer de leadership et de sensibilité envers les femmes, en négligeant de s’attaquer véritablement au fléau de la violence conjugale.

Excédée d’avoir le sentiment de devoir encore et toujours prêcher dans le désert, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes avait joint sa voix aux trois partis d’opposition pour lancer un cri du coeur au gouvernement, en dénonçant son apparente indifférence, qui se traduit par une incapacité toujours plus préoccupante de répondre aux besoins croissants des femmes violentées.

L’an dernier, le gouvernement s’était engagé à verser 120 millions $ en cinq ans au réseau, dont 24 millions $ “en urgence”. Or, un an plus tard, seulement 5,5 millions $ ont été versés.