Violences policières : 18 mois de prison avec sursis pour un policier ayant matraqué une gilet jaune

Le rapport de la délégation de Metz de l’IGPN précise que ce 12 janvier 2019, lors d’une manifestation de « gilets jaunes » dans le centre-ville de Strasbourg, le fonctionnaire « n’était pas menacé directement ou personnellement par un manifestant ou par la victime ». La mobilisation avait toutefois donné lieu à des heurts entre les forces de l’ordre et les manifestants.

La peine prononcée par le tribunal correctionnel de Strasbourg s’est avérée plus sévère que la demande du parquet.point 165 | En effet, la peine va au-delà des réquisitions du ministère public qui avait notamment réclamé 12 mois de prison avec sursis simple à l’encontre de ce policier de 47 ans.point 320 |

Lire la suite sur @ Vonjour